retour sud Luzon et Manille
Le fast-craft qui me ramène à Dalahican est plus grand que la boite à sardine de l’aller. Je peux mieux admirer les ilots et les criques. Même hôtel à Lucena puis m’ennuyant en ville, je retourne  trainer un peu au port. Je regarde la préparation des « sénas », ces grandes bancas équilibrées par de longs bambous, pour la prochaine sortie en mer, des gamins m’apprennent qu’ils partent vers 21h30 pour ne revenir qu’à 6h du matin. Des marins en slip font leur toilette, d’autres chargent des caisses de glace, de l’eau, des victuailles. Je reste jusqu’à la nuit.
Me voilà donc revenu à proximité du lac Taal, et je passe cette fois par San Pablo sur une nouvelle route très fréquentée, parfois à 4 voies. Les gens m’ignorent plutôt. Je vais au Youth Hostel, construit en escalier au-dessus du lac Sampaloc (3,5€ la chambre), avec vue sur le lac, les cages à poissons, les maisonnettes au bord, et sur le mont Banahaw. On peut faire le tour du lac à vélo sur une piste cimentée de 3 km, longeant les maisonnettes, toutes simples avec toujours un petit jardin.
Dalahican
Une petite route mène à d’autres lacs plus isolés. Le début de nuit est un peu bruyant, les jeunes au bord du lac crient et chantent, font pétarader les motos. Je rejoins Tagaytay par Tanauan, puis Talisay au bord du lac, petite station balnéaire très touristique. Puis ça monte sec pour rejoindre la zone où vit Georges  le belge, où je vais pouvoir à nouveau dormir. Les gardiens de l’ensemble résidentiel refusent de me laisser rentrer, disant ne pas connaître Georges, ils ne sont pas sympas, mais finissent par me laisser passer. Bonne bière fraiche, Georges cuisine une spécialité flamande. Il m’apprend qu’un Français gérant une ferme pas loin, s’est tué en voiture il y a deux semaines. Avant que les secours n’arrivent, son portefeuille et son téléphone ont été volés. Georges s’est fait piqué 800 euros chez lui par une employée.
Je pars tôt le lendemain, ce qui désole un peu Georges qui aurait aimé que je prenne mon temps, mais je veux arriver tôt à Manille. Ça descend d’abord, c’est dimanche et je croise beaucoup de motards en balade. Un gros incendie s’est déclaré à Las Pinas, les pompiers arrivent de partout, je peux juste passer avant que la route ne soit coupée. A 10h je suis au Town House hôtel, et ça me permet d’avoir une des meilleures chambres. L’après-midi, je traine à vélo vers la baie de Manille, je visite le nouveau mall, qui serait le plus grand d’Asie, bof !
A l’aéroport domestique accessible à pieds du Town House, je peux acheter un billet d’avion pour Baguio (80€ avec Asian Spirit), ça me permettra de rejoindre la cordillère, sans avoir à refaire le trajet effectué en 2006 depuis Manille par le tour de Luzon, et d’emprunter la fameuse Halsema Highway.

itinéraire, Manille à Batangas, Mindoro1, Mindoro2, les Romblon Tablas1, les Romblon Tablas2, Boracay et Panay, Les Romblon Sibuyan, Les Romblon Romblon, Masbate, Sud Luzon1, sud Luzon2, sud Luzon3, Catanduanes1, Catanduanes2, Catanduanes3, sud Luzon4, sud Luzon5, sud Luzon6, Marinduque, sud Luzon7, galerie photos