23/05/2010 Sermathang/Katmandu en bus 7h30
Le vieux bus conduit par un jeune se remplit de village en village. Le jeune assesseur bien sympa ma ramène des prunes rouges et des petits fruits rouges aux arrêts. Je suis assis bien calé derrière le chauffeur contre la vitre, peu à peu, ça va déborder de partout, sur les côtés, sur les toits. Un autre assesseur passe par les vitres pour encaisser, lui au moins ne me roule pas. Dans les épingles à cheveux, sur la piste de terre et de cailloux bordée de précipices, le chauffeur doit manœuvrer pour passer.
On rejoint la vallée de la Melamchi à Timphu où les scolaires descendent, la piste devient meilleure, mais on va passer encore quelques cols pour atteindre Melamchi Pul Bazar, gros bourg de connexion de pistes.
Au bout de quelques heures, la musique traditionnelle népalaise me casse un peu la tête.
Après Melamchi, ça se desserre un peu, il y a concurrence entre plusieurs bus.
Le nôtre s’arrête à Jorpati à une quinzaine de kilomètres du centre et je dois prendre un taxi pour rejoindre mon hôtel. Heureusement, les maoïstes n’ont pas repris la grève comme il l’avait menacé.